Avez-vous déjà entendu parler de « fille au pair ?». Savez-vous ce que c’est ? Une fille au pair désigne une jeune fille qui voyage et vit auprès d’une famille d’accueil dans le cadre d’un échange culturel. Si le sujet vous intéresse, ce topique est pour vous.

Qu’est-ce qu’une fille au pair ?

Une fille au pair est une jeune âgée de 18 à 30 ans qui participe à un échange culturel. Pendant une durée déterminée, elle va vivre auprès d’une famille d’accueil à l’étranger. Elle ne doit pas être en couple et ne doit pas avoir d’enfants. Elle est logée, nourrie, blanchie, et ce, gratuitement. La famille d’accueil lui procure aussi de l’argent de poche. En contrepartie, elle participe aux tâches ménagères et s’occupe des enfants. Toutefois, elle ne doit pas être considérée comme une ménagère ou une nounou. La fille au pair n’est pas rémunérée pour son aide.

Comment fonctionne un séjour au pair ?

Un séjour au pair permet à la fille bénéficiaire d’approfondir ses connaissances culturelle et linguistique du pays d’accueil. En ce sens, on ne peut pas parler de séjour au pair si la personne reste dans une famille d’accueil dans son propre pays. En pratique, la fille au pair va participer à des cours de connaissances de base et de langue du pays d’accueil. À noter que certains pays n’imposent pas de cours. Pour ce qui est des frais du voyage, elles sont à négocier par cas. En principe, la fille au pair règle elle-même ses frais, mais la famille d’accueil peut prendre en charge une partie ou la totalité.

Comment devenir une fille au pair ?

Pour devenir fille au pair, il faut s’inscrire auprès d’un organisme permettant de faire des séjours au pair. Mais pour cela, il faut d’abord respecter les conditions requises comme la limite d’âge (18 à 30 ans), statut célibataire et sans enfant. À cela s’ajoute les formalités administratives pour voyager à l’étranger, notamment un visa et passeport valide pendant la durée du voyage. Certains pays imposent que la fille au pair se munisse d’un montant spécifique pour subvenir à ses frais de déplacement. Ainsi, les spécificités demandées dépendent du pays d’accueil choisi.

L’une des meilleures manières de se familiariser avec la langue anglaise et faciliter d’autant plus son apprentissage, c’est s’adonner aux expressions anglaises. Les plus usuels d’entre elles de préférence, puis de les traduire.

Plus l’expression est simple, plus elle se retient

Que vous ayez déjà pas mal de notions en anglais ou que vous soyez débutant, l’usage des expressions est une astuce très intéressante, vue qu’elle porte un sens plus significatif que quand on essaye d’apprendre la langue de Shakespeare en un tas de mots éparpillé dans tous les sens. Ses derniers finiront par être oublié quelques jours après, de ce fait nous avons fait une petite sélection d’expressions aussi simple qu’utile pour se débrouiller en terre anglophone. C’est parti !

Exemples pour Débutants :

A : Hello, how are you ? B : I am fine, thank you.
a : Salut, comment allez vous ? b : Je vais bien, merci.
A : Taxi ! take me to the downtown hotel please. B : OK, ride on !
a : Taxi ! Emmenez-moi à l’hotel du centre-ville s’il vous plait. b : OK, montez!

Exemples plus avancés :

A : I am free like a bird.
a: Je suis libre comme l’air.
A : I could eat a horse.
a : J’ai une faim de loup.
A : i will keep you posted .
a :Je vous tiendrai au courant.

Exemples idiomatiques/professionnels :

A : Where do you want to go Harry ? Harry : I am not fussed !
a : Ou tu veux aller Harry ? Harry : peu importe !
A : Our new system has an easy learnin cuve.
a : Notre nouveau système peut être maîtrisé en peu de temps.
A : We have to think outside the box.
a : Nous devons penser différemment.

Et pas que !

Une bien bonne et rapide astuce qui vous aidera sans doute à aller plus vite dans votre quête d’un anglais plus au moins parfait, mais si il y a une chose que vous ne devez absolument pas perdre de vu dans tout apprentissage : La Pratique !
S’entraîner de manière régulière en suite mettre en application aussi tôt que possible.

Pour décrocher un emploi, la bonne maîtrise de la langue de Shakespeare est un atout à faire valoir dans un CV. En effet, pour mieux s’ouvrir à l’international, la plupart des entreprises préfèrent recruter des candidats ayant un bon niveau d’anglais. Pour convaincre les recruteurs sur votre capacité à écrire, à lire et à parler en anglais, il faut présenter une attestation. Découvrez les diplômes d’anglais les plus appréciés dans le monde du travail.

La certification TOEIC

Le TOEIC (Test of English for International Communication) est un test de langue dédié aux personnes non anglophones pour évaluer leurs aptitudes dans la maîtrise des vocabulaires des affaires et la communication en anglais dans l’entreprise. Pour obtenir cette certification, il faut passer le test de l’IELTS (International English Language Testing System). L’obtention de plus de 750 points à l’examen TOEIC signifie un bon niveau d’anglais permettant une bonne intégration dans un environnement de travail anglophone.

Le Diplôme de Compétence en Langue ou DCL

Il s’agit d’un diplôme de langue délivré par le ministère de l’Éducation nationale et qui est ouvert aux étudiants, demandeurs d’emploi, stagiaires, salariés, etc. Le DCL valide la capacité d’un candidat à interagir en anglais dans un monde professionnel. L’examen se déroule dans les universités, les centres GRETA et les académies de France. Chaque épreuve dure 2 h 30 et comporte 5 phases simulant différentes situations au travail. L’inscription à l’examen DCL anglais ne requiert pas un diplôme ou une formation linguistique.

La certification BULATS

Récemment remplacé par le LINGUASKILL BUSINESS, le BULATS est une certification d’anglais éditée par Cambridge Assessment. Pour obtenir le certificat LINGUASKILL, il faut passer un examen de compréhension orale et écrite qui se déroule entièrement en ligne. Les épreuves durent 1 h 30 et comportent plusieurs contextes en entreprise : réunions, rédaction de rapports, communications téléphoniques, etc. Pour passer le test en linge, il faut vous inscrire dans un centre habilité par l’Université de Cambidge.

D’autres diplômes d’anglais très connus comme le TOEFL (Test of English as a Foreign Language) en version longue, le CPE (Certificate of Proficiency in English) et le BCE (Business English Certificate) constituent un grand atout pour intégrer le monde du travail.

Les traducteurs en ligne se sont rapidement imposés comme indispensables et sont entrés dans les habitudes de chacun. Bien pratiques, ils nous permettent de traduire des phrases entières en un seul clic. Et, si la traduction en ligne souffre parfois d’une mauvaise réputation, leur technologie est pourtant de plus en plus performante.

Vous êtes perdu face à la diversité de l’offre sur la toile ? Pas de panique, nous avons déniché pour vous les meilleurs sites afin que vous trouviez celui qui conviendra le mieux à vos besoins.

Google traduction

C’est sans doute celui que vous avez l’habitude d’utiliser par défaut. Mais, s’il a l’avantage d’être très facile d’utilisation tout en étant relativement efficace, il peut parfois manquer de précision.

DeepL

DeepL est le traducteur le plus récent et probablement le plus abouti. Très facile d’utilisation, beaucoup s’accordent sur le fait qu’il est le plus fonctionnel de la toile. S’il dispose d’une version payante qui peut décourager, rassurez vous, « l’accès libre » sera dans la plupart des cas amplement suffisant.

Reverso

Reverso est l’application la plus « scolaire ». Elle a l’avantage d’accompagner ses traductions d’exemples d’utilisation. Elle vous propose ainsi des traductions contextualisées, ce qui peut s’avérer nécessaire pour traduire des expressions complètes. Véritable dictionnaire en ligne, Reverso propose aussi des rubriques conjugaison et grammaire : des outils indispensables pour apprendre une nouvelle langue !

ProZ

Plus qu’un simple traducteur, ProZ réunit une communauté d’utilisateurs pour discuter de la traduction d’une phrase complexe ou d’un terme précis. Il peut donc être un bon complément par rapport aux autres outils plus classiques. Fonctionnant sur la base d’un forum, chaque internaute est invité à donner son avis : le conseil ou la traduction d’un réel locuteur peuvent en effet être inestimable face à une intelligence artificielle.

Microsoft Translator

L’outil Microsoft Tanslator réussi le double paris d’une traduction basée sur une intelligence artificielle et humaine. Fonctionnant de la même manière que les autres applications citées ci-dessus, elle se distingue par sa mise à disposition d’une discutions instantanée, permettant ainsi d’échanger très rapidement et efficacement avec d’autres utilisateurs.

Présentement, plus de 6 900 langues sont parlées à travers le monde. Cette grande diversité ne facilite pas la communication entre les peuples. Heureusement, des langues plus universelles, telles que l’anglais, existent et sont utilisées dans quasiment tous les pays. Mais l’anglais reste-t-il toujours la langue la plus parlée dans le monde ?

L’anglais, la langue officielle dans plus d’une centaine de pays

Établir le classement des langues les plus parlées au monde est loin d’être une tâche aisée. Le résultat du classement fluctue selon les critères de base. En effet, elle peut être utilisée comme langue maternelle ou officielle dans certains pays, ou sert de langue secondaire dans d’autres. Langue officielle des Nations unies, l’anglais est également une langue officielle dans près d’une centaine de pays. Elle est utilisée comme première langue par près de 350 millions d’anglophones répartis à travers le monde. Malgré ces chiffres, l’anglais ne se classe qu’à la troisième place des langues officielles, juste derrière l’espagnol et le mandarin. Le fait qu’une langue chinoise se classe première n’est pas surprenant puisque la Chine est un pays recensant plus de 1,3 million d’habitants. Pour en savoir plus sur la place de l’anglais dans le monde, voici un classement des langues les plus parlées au monde.

L’anglais reste la première langue dans le monde

Toutefois, le résultat du classement change une fois que les individus qui utilisent l’anglais en tant que seconde langue sont pris en compte. En effet, l’anglais est l’une des langues les plus influentes dans le monde et elle est utilisée pour communiquer à l’international. Le nombre d’anglophones est ainsi estimé à plus de 1,5 milliard, un effectif le classant comme étant la langue la plus parlée dans le monde, bien devant le mandarin.

L’anglais, au service de la communication dans le monde

La langue est la première source de communication qui permet d’exprimer les pensées et de partager les idées. 5 siècles auparavant, l’anglais n’était utilisé que dans les Îles britanniques, la langue s’est diffusée dans le monde grâce au développement de cet empire. Exploité principalement pour favoriser le commerce et les échanges, l’anglais s’est ensuite imposé comme langue officielle dans les anciennes colonies. La montée en puissance des USA, à la suite des deux guerres mondiales, a contribué à ancrer la domination de la langue de Shakespeare. De nos jours, l’anglais est devenu une langue commune à l’international et aide les peuples à garder contact.

Lors d’un voyage dans un pays anglophone, il est toujours utile de connaître des notions de la langue anglaise. Il est possible que l’on ne la maîtrise pas complètement, mais une connaissance de base est quand même exigée. Ce sont les expressions de politesse, pour demander le chemin, pour acheter ou commander quelque chose et surtout pour saluer.

Les phrases pour faire une requête en toute politesse

Pour une bonne manière et un bon savoir-vivre dans un pays étranger, la politesse est le premier point qu’il faut respecter. Sur ce, il existe certaines phrases anglaises qu’il faut savoir. Parmi ces expressions, on retrouve :

« Excuse-me » signifie excusez- moi ou encore pardon. Par exemple, pour demander de l’aide avec politesse, il est possible de dire : « Excuse me, can you help me ? » ou encore pour demander quelque chose poliment. Dans un restaurant, dans une banque ou dans n’importe quel autre lieu public, il est toujours conseillé d’utiliser une formule respectueuse. Par exemple : « excuse me, may I use your phone for a while ? » après l’avoir emprunté, dites seulement « Thank you sir / Madam ». Dans la rue, si vous recherchez la station la plus proche, dites : « Excuse me, can you tell me where is the nearest station please ? » Pour demander une direction, utilisez la phrase : « would you tell me how can I go to the city center please ? »

Les phrases pour débuter une conversation en Anglais

Il existe plusieurs façons de saluer en fonction de l’interlocuteur et de sa qualité. Dans un cadre plus officiel, n’hésitez pas à utiliser des formules de politesse. Pour saluer, « Good Morning Sir, Madam, Doctor » le matin. L’après-midi, les anglos saxons disent « Good afternoon » et pour dire bonsoir, ils utilisent « Good evening ». Ce sont les bases qu’il faut vraiment savoir lorsqu’on voyage dans un pays anglophone. Entre amis ou dans un cadre plus libéral, vous pouvez saluer avec « Hello !» ou « Hi !»

Pour demander comment va votre interlocuteur, utilisez la phrase « How are you ? » ou « How do you do ? » Répondez simplement par « Fine, thank you ! » si vous allez bien ou « I am not very well » dans le cas contraire.

Demandez des nouvelles de votre interlocuteur en utilisant « What’s up ? » ou « What’s new ? » et vous pouvez répondre à votre tour par « nothing special » si vous n’avez rien de spécial à partager.

Nul ne peut nier qu’au XXIe siècle, l’anglais est devenu la langue véhiculaire à part entière de la communication internationale. Et c’est précisément dans le monde du travail que l’importance de la langue anglaise (en fonction de la profession) peut devenir un facteur déterminant pour évaluer la progression professionnelle.

L’anglais est la langue des télécommunications. La plupart des sites sont publiés en cette langue. En outre, le pourcentage d’internautes dont l’anglais n’est pas la langue maternelle croît fortement.

Les personnes d’un certain âge ont assisté à l’essor et à la consolidation de la langue de Shakespeare dans leur vie quotidienne au cours des dernières décennies. La langue anglaise s’est installée parmi nous, plus ou moins selon nos besoins ou nos goûts personnels, avec l’intention d’y rester.

Il est fondamental pour le développement professionnel et le travail. En plus d’être très utile en voyage.

La motivation additionnelle pour étudier l’anglais

La raison fondamentale expliquant pourquoi l’étude de l’anglais est si importante est sans doute le fait que l’anglais est fondamental lorsqu’il s’agit de trouver un emploi.
Mais lorsqu’il s’agit de notre carrière dans le monde professionnel, l’importance de savoir parler correctement l’anglais peut faire la différence entre la réussite ou la déchéance. La multiplication des cours d’anglais à l’étranger semble répondre à la demande des adultes qui souhaitent apprendre, améliorer ou, dans certains cas, perfectionner leur anglais afin d’aspirer à de meilleures performances professionnelles.

Qu’il s’agisse de jeunes diplômés qui font leurs premiers pas dans le monde du travail après leur formation ou de professionnels d’âge mûr qui ne peuvent s’empêcher d’être impressionnés par la nécessité de maîtriser l’anglais pour survivre et/ou progresser dans leur environnement de travail, de plus en plus d’adultes décident d’investir des semaines ou des mois dans des cours d’anglais dans différents pays afin de s’immerger intensivement dans cet aspect crucial de la formation professionnelle.

Centres dans les pays anglophones

Il existe des écoles qui comblent cette lacune dans différents pays anglophones. Étudier l’anglais dans des pays tels que le Royaume-Uni, l’Irlande, Malte, les États-Unis ou l’Australie sera l’occasion de donner un coup de fouet définitif à l’anglais en ayant la possibilité de pratiquer sur place ce qui est étudier pendant notre séjour.

Il semble donc que l’étude de l’anglais et l’application des connaissances dans notre environnement de travail peuvent être plus faciles, plus divertissantes, plus productives et même plus économiques à moyen et long terme avec l’option de cette formation pour adultes dans des centres éducatifs à l’étranger.

Vous aimeriez apprendre l’anglais pour des raisons professionnelles ou personnelles, mais vous ne savez pas par quel moyen et comment. Voici nos dix conseils que vous pourrez apprendre au quotidien pour parler l’anglais couramment.

1- Écouter la radio et regarder la télévision anglaise

Trouvez des chaines de radio ou de télévision anglaise et suivez-les pendant 15 minutes au minimum par jour. Cela vous permet d’enrichir vos vocabulaires anglais et vous y habituer au son de la langue.

2- Lire des articles de journaux ou sur des sites

Lire des articles en anglais sur internet, dans un magazine ou dans des journaux vous permet de travailler votre apprentissage de la langue. Au début, il est possible que vous ne compreniez pas tous les mots. Mais plus vous lirez les articles, plus vous améliorerez rapidement.

3- Choisir la langue anglaise pour les outils électroniques

Changer tous les appareils électroniques que vous utilisez au quotidien dans la langue anglaise. Par exemple, l’ordinateur, le téléphone, la console de jeux, la télévision ou même vos comptes sur les réseaux sociaux.

4- Communiquer avec une personne parlant l’anglais couramment

Pour pratiquer l’anglais rapidement, vous devez communiquer avec une personne maitrisant l’anglais. Cela vous permet d’améliorer votre accent et votre niveau de compréhension.

5- Acheter une guide de conversation

Pour retenir quelques vocabulaires tous les jours, on vous conseille d’acheter une guide de conversation en anglais. Cela vous permet d’apprendre la langue dans une courte durée.

6- Regarder des films sous-titrés en anglais

Pour les cinéphiles, regarder des films et des séries sous-titrés en anglais leur permet d’apprendre la langue rapidement tout en s’amusant. Avec le temps, vous vous familiariserez rapidement avec la langue.

7- Trouver des amis anglais

La technique la plus rapide pour apprendre l’anglais et de vous entourer des personnes qui parlent l’anglais au quotidien. Vous pourrez ainsi vous immerger totalement dans la pratique de l’anglais sans dépenser des cours d’apprentissage.

8- Ne pas avoir peur de faire des fautes

Puisque l’anglais n’est pas votre langue maternelle, vous ne devez en aucun cas avoir honte de faire des fautes. Au contraire, faire des erreurs de langages et accepter de vous faire corriger est une pratique efficace et rapide pour apprendre l’anglais couramment.

9- Souscrire à un abonnement de magazine

Comme vous le saviez déjà, lire des magazines vous permet de travailler votre niveau d’anglais. Sur ce, vous pourrez vous abonner à des magazines anglais selon le thème qui vous intéresse.

10- Suivre des cours d’anglais en ligne

Sachez qu’il existe des cours gratuits en ligne pour apprendre l’anglais à la perfection. Il vous suffit de vous souscrire sur leur site. Vous aurez le choix entre de différents types de stages selon votre niveau.