L’anglais, comme toutes les autres langues, peut bien entendu s’apprendre à tout âge. Si cela reste bien plus facile pour des jeunes enfants qui sont en plein apprentissage et dont le cerveau est en constante activité, en utilisant les méthodes appropriées, n’importe qui peut maîtriser la langue de Shakespeare.

L’immersion, la clé d’un apprentissage réussi

Si des personnes sont plus réceptives que d’autres à l’apprentissage de l’anglais, chacun peut, en utilisant les techniques appropriées, apprendre correctement à se débrouiller en anglais. La clé de tout est l’immersion. En étant baigné dans un environnement anglophone suffisamment longtemps, vous apprenez à votre cerveau à identifier, reconnaître et mémoriser l’anglais. Sans vous en rendre compte, vous intégrez les tournures de phrases et les expressions qu’aucun cours d’anglais à l’école n’aurait été en mesure de vous apporter.

Pour cela, à n’importe quel âge, vous pouvez choisir de vous rendre dans un pays anglophone et d’y passer du temps pour vous immerger dans l’anglais. Évidemment pour que se soit efficace, vous devrez impérativement vous imposer de parler anglais, même si la tentation est grande, dès que possible, de “switcher” en français. Quand vous possédez déjà les bases grammaticales, on considère qu’il faut environ deux mois pour parler sans réfléchir, penser, voire rêver en anglais !

D’autres méthodes à portée de main

Il existe aussi bien d’autres méthodes qui ont fait leur preuve pour apprendre l’anglais. Vous pouvez participer à des cours de langues intensifs par exemple, mais vous serez toujours dans le cadre contraignant de l’apprentissage. Pourquoi ne pas alors faire cela directement chez vous, en vous faisant plaisir. Apprendre est toujours plus simple dans le cadre des loisirs

Regarder les films que vous aimez en VO, sous-titrée ou non, est la première étape. Vous connaissez déjà l’histoire, votre cerveau n’aura donc qu’à se concentrer sur la langue. Après des visionnages réguliers, vous pouvez passer à l’étape lecture. Pas besoin de tout comprendre, de traduire chaque mot, mais intégrer le sens des articles est déjà un pas important. Il faudra simplement s’astreindre à traduire les mots clés qui vous bloquent dans votre compréhension globale des textes.

N’oubliez pas, le cerveau est un muscle et quel que soit votre âge, un entraînement régulier suffit à le rendre performant, même dans l’apprentissage de l’anglais !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.